Je l ai rencontré

La prochaine étape: Nous avions déjà un point commun! Après deux semaines de discussions au téléphone et par Internet, nous nous sommes rencontrés. Marine faisait ses études dans ma ville, à Clermont-Ferrand. Nous nous sommes promenés dans les allées, puis nous sommes allés faire un tour au marché de Noël. Notre histoire est partie de là. Nos proches ont été étonnés. Notre avenir le plus proche, on le voit avec un enfant.

Accueil Psycho-sexo Psycho Psycho couple J'ai rencontré l'amour sur internet. En ce moment: Anne-Laure et Grégory: Debout l'un en face de l'autre, on se dévisageait en silence, un sourire flou au coin des lèvres; aucun de nous deux n'osait faire part à l'autre de son incompréhension.

Pourtant quelque chose clochait, c'était manifeste. On s'est assis, et on a commencé à se parler comme si de rien n'était.

L'atmosphère se réchauffait. Je me suis demandé si ce n'était pas un canular, s'il n'y avait pas une caméra cachée quelque part et un pote blagueur qui allait sortir de derrière le bar. Mais non, rien.

1 Les règles de base

Ce vendredi soir-là, nous n'étions pas à la même fête. Est-ce que je devenais folle?


  • rencontre celibataire cote dor;
  • site rencontre pour ado belge gratuit;
  • Anne-Laure et Grégory : « Il n’avait pas triché sur son physique ».

Je retrouvais bien la personne avec laquelle j'avais échangé une correspondance ininterrompue pendant toute la semaine. Celle-là même qui m'avait fait vibrer avec de jolis mots, cet homme drôle et plein de charme, et qui buvait encore un bol de Nesquik chaque matin.

Un détail qui ne s'invente pas. Pas de doute, c'était lui, "mon" Philippe.

Accord du participe passé avec avoir

N'en pouvant plus de ce mystère, je me suis jetée à l'eau la première en lui faisant part de cette énigme ubuesque. Mais j'étais bien avancée: Il s'attendait à revoir une grande brune, j'étais une petite blonde. On a tourné le problème dans tous les sens, ce qui nous a valu de grands éclats de rire. Mais aucun éclaircissement. Manifestement, ce vendredi soir-là, nous n'étions pas à la même fête. Alors, qui avait bien pu lui donner ma carte de visite?

J’ai tout de suite senti qu’il était sincère

Une cliente? Une amie? C'est dans ce brouillard vaporeux que nous nous sommes quittés après un long et délicieux baiser tout contre mon Digicode. Cheveux ou pas, Philippe me plaisait. Et ses nombreux messages attestaient que c'était réciproque. Je n'allais pas m'attarder à jouer les Sherlock Holmes sur cette histoire de carte de visite.

Le destin nous avait réunis, point. Seulement, quelques jours plus tard, j'ai retrouvé ma cousine adorée, Lisa, pour nos brunchs débriefs habituels. Il me tardait de tout lui raconter.

Mais c'est elle, de mauvaise humeur, qui attaqua sur un type qu'elle avait croisé à une soirée et dont elle attendait encore l'appel - "quel salaud, n'empêche! J'écoutais d'une oreille, guettant le moindre bip de mon Samsung. D'un coup, un mot ou plutôt trois mots me firent sursauter: Et alors? Tu trouves ça nul? Elle lui avait remis la mienne - je me revoyais la lui tendre en fanfaronnant quelques jours plus tôt -, en pensant lui donner la sienne.

J'espérais encore me tromper: Il y avait une chance sur un million que cette situation se présente Mais pourquoi?! Ce jour-là, je n'ai rien dit à Lisa. Ni de ma rencontre fabuleuse, ni du fait que "mon" Philippe était en fait "son" Philippe. Je n'ai pas pu.

Onglets Livre

Je craignais sa réaction. Je n'avais rien à me reprocher, pourtant je culpabilisais, comme si je la trahissais. Je n'ai rien dit à Philippe non plus. J'ai voulu, et puis je me suis lâchement rétractée, de peur qu'il ne la recontacte. Nous étions si bien tous les deux.

Le Jour où je l'ai rencontrée — Wikipédia

On passait nos journées ensemble. Et nos nuits. Égoïstement, je ne voulais pas tout gâcher.

Mais j'avais des difficultés à profiter pleinement de ce que je vivais. J'étais mal à l'aise dans mon silence. Je ne pouvais pas bâtir une belle histoire sur un mensonge, ni éviter inlassablement Lisa qui ne comprenait pas pourquoi je l'esquivais soudainement. Je l'estimais trop pour ça. Et puis, si mon histoire devait durer, ils allaient inévitablement se rencontrer. Lire la suite sur: Pour suivre les dernières actualités C'est La Vie, cliquez ici.